Les Pmettes, sont mamans

jeudi 13 février 2014

FIV1 : ponction 12/02/14

Je n'ai pas eu le temps, ni le courage, d'écrire mon billet hier soir ... alors c'est aujour'hui que je le fait ...

Hier c'était la le jour de la ponction, on y es ! levée au aurore, 5h du matin, je prend ma douche désinfectante, je sens déjà l’hôpital avant même d'y être, chéri se prépare, et nous partons pour 6h du matin, le rendez vous étant à 7h20, ça nous ferra juste arriver 20 minutes avant, c'est parfait ! 

Arrivé à l’hôpital, on se dirige vers l’hôpital de jour, les sages femmes ne sont encore pas arrivée, mais ne vont plus tarder. Une fois arrivée, elle prépare mon dossier, et m'installe en chambre, ouf chambre seule ! je n’espérai que ça. A peine, le temps de mettre ma super combinaison de bloc, qu'un brancardier est là. Et moi je ne suis même pas stresser d'ailleurs, ce qui m'étonne. Moi grande angoisser ne service, qui n'ai pas un brin de stress en moi, un jour comme ça ... que ce passe t il ?? Nous discutons le temps du voyage vers le bloc avec le brancardier, il est drôle, et moi qui n'ai ce matin envie de plaisanter, on parle bien. 
Arrivée au bloc, on me met en salle d'attente, il y a une fille avant moi, qui fait sa ponction en locale, déja les locale, ensuite les anesthésie général, alors je patiente, deux autres filles sont avec moi, mais ce n'est pas pour des FIV ... 
J'essaye de dormir un peu en attendant mon tour, je somnole, puis l'anesthésiste viens me voir. On relis mon dossier, il est très drôle ... il pose ma perf, on discute, puis c'est à mon tour. bizzarement toujours pas stressée ...
Dans la salle du bloc, c'est le bordel, tout le monde raconte n'importe quoi ... surtout l'anesthésiste... et moi, qui en rajoute quelques couche, mais que m'arrive t il ??? quand vais je commencer à stresser ??? jamais ! une fois installer, on m'injecte le produit, et dodo !! 

Je me réveille en salle de réveil, j'ai mal, j'ai l'impression que l'on est entrain de m'arracher tout le bas du ventre, je suis complétement perdu, je ne sais plus ou je suis... Les sanglots arrivent... Et l'infirmière de salle viens me voir, me demande ce que j'ai, et me dit "vous êtes sur que vous vouliez vraiment cette FIV pour pleurer comme ça, les autres elles ne pleurent pas elle" , Je suis choqué ! de quel droit elle se permet de me parler comme ça. Désoler d’être perdu, et d'avoir mal ! on me passe une perf de spasfon, et lorsque l'on me demande si j'ai mal, je me contente de dire non de la tête, je veux sortir d'ici, je veux aller rejoindre chéri ! 

20minutes plus tard, le brancardier viens me chercher, et me remonte en chambre... chéri m'attend, il s'est un peu assoupi sur le lit. Puis la gynécologue qui a pratiquer à la ponction viens me voir, en me rassurant, me disant que c'est normal que j'ai aussi mal. 14 ovocytes de récupéré, ça ne peut faire que mal. On tente donc le stade blastocyste , et on fait un transfert lundi, si je vais bien. 

A midi, j'ai eu mon plateau repas, il était temps .. je réclamais à manger, depuis que je suis remonté en chambre. Du poisson, avec des pommes de terre et haricots vert que j'ai partager avec chéri. 

Maintenant, il n'y a plus qu'à espérer, il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour que ces 14 petits lutins se développent bien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire