Les Pmettes, sont mamans

vendredi 7 février 2014

FIV1 : monitorage 07/02/14

1er Monitorage de FIV 1 aujourd'hui. Levée au plus tôt pour se rendre à la PMA, le temps de mettre de l'essence dans la voiture, et nous voilà partis. On se présente à la secrétaire, qui nous indique ou patienter. Une petite salle où il y a du monde, je suis d'ailleurs étonnée qu'il y ai autant de monde. On commence par la prise de sang, puis ensuite je partirais m’assoir en salle d'attente pour l'échographie. 
La sage femme viens me chercher, elle est douce, gentille, souriante, comme tout le monde d'ailleurs dans cette PMA. Elle commence à me faire l'échographie, me dit que j'ai déja beaucoup de follicule, alors je lui explique toutes les douleurs que j'ai depuis mardi, mais que bien évidement ça passe avec du spasfon ... la gynécologue, prend la relève, mesure tout le beau monde, que mes ovaires ont fabriquer... je suis à la limite de l’hyper stimulation. " dans ces cas là, on arrête le traitement quelques jours, puis ont refait un contrôle, sous peine, de perdre la qualité ovocytaire" ; " on attend la prise de sang, mais ... " j'ai compris, je ne suis pas idiote, l'annulation de FIV 1 me pend au nez. Je me suis glacé d'un coup, ne pouvant plus rien dire, mais le mot d'ordre est " ne pas pleurer " ... je suis ressorti du bureau, triste, froide, déserte.

Je suis quand même allez faire mon rendez vous anesthésiste. et là les questions qui refroidissent par la secrétaire " c'est quand la ponction?" ... s'il y en a une ma belle dame ... Mais la gynécologue m'a dit qu'il fallait quand même le faire au cas où, ce rendez vous ... alors j'exécute ses ordres. En attendant l'anesthésiste, un millier de larmes pointé leur nez, au bord de mes yeux, rien que la main de chéri sur mes genoux, me donner envie de pleurer. Je ne suis même pas capable de retenir ces larmes qui coulent en silence de long de mes joues. Je me braque à chaque phrase que chéri me dit. Je le sens froid avec moi " si ce n'est pas là, ce n'est pas grave, ta santé avant tout" , FAUX ! et HARCHI FAUX !!! notre bébé avant tout !! je sais que au fond il a raison... mais les moindres phrases qu'il me disait me blessait encore plus ... la seule chose qu'il lui resté à faire, c'était me tendre ce paquet de mouchoir, pour essuyer mes larmes, et éviter que tout le monde voit, que le monde s’émiettait autour de moi ...

L’anesthésie est venu me chercher, et me demande quand à lieu la ponction ... peut être jamais mon brave homme ... alors j'ai dit que c'était à deux doigt d'être annulé. Il a été compatissant, et ne m'a pas trop embêter avec tout son charabia, il a relu mon dossier avec moi, et à tout de même envoyer faire une prise de sang au labo. Dans les couloirs, plein de ventre rond, qui me font revenir les larmes, qui me donne envie de me sauver en courant ... tout me rappelle, que ce bonheur ce n'est sans doute pas pour moi...

Au laboratoire, l'infirmière était plutôt ... agaçante ! voyant ma carte d'identité elle me sort " oh c'est vous sur la photo ? mais vous avez maigris ! " .... C*nnasse, P*tasse .... et j'en passe, j'avais presque 10 ans de moins sur cette photo ... " oui j'ai vieilli quoi ...  Mais merci du compliment , j'étais grosse ou quoi avant ?  Puis en viens la question suivante ... la ponction est prévu quand ... alors je réexplique de nouveau mon histoire , que ça va sans doute être annulé, et tout et tout, et à chaque fin de phrase que je prononçait , elle me répondait " oh ma pauvre" sur un ton un peu ... moqueur .... C*nasse, tu n'a pas compris, que ma FIV va surement être annulée, que moi je suis triste, démunie de tout ?? où bien tu te fou royalement de moi ???

J'ai téléphoner cette après midi, pour avoir la marche à suivre ... j’arrête la stim' pour le week end, et nouveau contrôle lundi, afin de voir ... si cette FIV est possible où non ... En attendant, je suis en haut de cette falaise, à observer, tout ces petits rocher, qui croulent sous mes pieds, en attendant, la chute brutale. Je dois me reposer, mais je n'en ai même pas envie, j'ai juste envie d'une chose ... que le bonheur pense enfin à nous ...

4 commentaires:

  1. Je suis vraiment désolée et je croise pour que l'arrêt temporaire des medocs permette d'aller jusque la ponction.
    Ma devise est aussi bébé avant tout au grand dam de mon homme mais dans ce cas ci la santé de bébé passe par la tienne. Prend bien soin de toi.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essaye de me résonner, et de me dire, que si ce n'est pas bon pour ma santé, ils faux respecter les choix, que la vie est malheureusement ainsi...
      je ne me fait pas d'espoir, j'ai peur detre deçu .. on verra lundi ... j'ai déja moins mal au ventre, alors peut etre que ...

      Supprimer
  2. j espere que mon commentaire va te rassurer. lors de ma 2eme fiv, j ai depasse le seuil de l hyperstomulation, j ai arrete le traitement 1 jour puis au nouveau controle le taux etait redescendu et la ponction a bien eu lieu. tout n est pas perdu il faut etre patiente mais je me rappelle que jetais dans le meme etat que toi...
    Plein de courage et croisons les doigts...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me rassurer ! j'ai reçu ma PDS de vendredi, et le taux d'oestradiol est à 2082, je ne sais pas a combien doit etre ce taux, pour faire la ponction ....
      bises

      Supprimer