Les Pmettes, sont mamans

mercredi 23 octobre 2013

Le téléphone arabe ...

Je trouve un peu de temps, pour venir écrire sur mon blog ... depuis quelques temps, j'ai moins de temps, a moi, je cours partout ... 

Dimanche, c'été le regroupement familial, pour un baptême. Tout se passer bien, j'étais contente de voir tout ce monde, et en plus ... je ne penser pas à la PMA ! je ne me suis même pas imaginer, avec mon bébé imaginaire, le jour de son baptême! je vis, je souris, je suis contente. J'ai trouver la robe parfaite, pour être assortie a la décoration, et au thème. Bref' je suis là, et contente d'être là ! Je fait 10 000 vas et viens entre la salle et la cuisine, j'aide au mieux, dans la préparation des plats, dans la distribution, je me sens utile. 
Je m'assoie à table à côté de chéri, puis en face de mon beau frère, puis une chaise à côté, se place ma belle mère ! vous savez ?? celle que personne ne veux avoir à ses côtés ! celle qui nous fait toujours tendre le dos, pour des propos qui n'aurais pas lieu d'être ... 

je mangeais tout à coup quand tout à coup, la belle doch, me sort, comme ça à haute voix, entouré de 30 personne, je suis seule, face à tout ce monde : 
- Tu va quand à l'hopital à metz ??
Je ne sais plus trop quoi répondre, je bafouille, je ne réponds pas, je me retiens d'exploser, après tout, je peux aller à l'hopital pour n'importe qu'elle raison...
- Fin novembre
Mon beau frère essaye de lancer un autre sujet de conversation, voyant mon mal aise, et surtout sachant que ce n'était pas vraiment le jour, à me parler de ça, devant autant de monde. Mais non , quand la belle d'och à décider de remuer le couteau , elle le fera !
- Oh mais tu sais, la Tante trucmuch', elle s'est fait déboucher les trompe, me dit elle en montrant du bras la tante trucmuch' juste assise à une chaise de moi, et puis bien évidement, à haute voix pour que tout le monde entende bien.
Gêner, j'ai balbutier, quelques mots, la voix tremblante. Je voulais me cacher dans un trou de souris, mais il n'y en avait pas, j'ai quitter la table, retenant tout les sanglots, qui voulait sortir, pour m'enfuir en courant dans les WC. un millier de larmes à couler. Chéri à rapidement insulter sa mère, puis est venu me rejoindre, forcément la belle doch' à suivi derrière, ne comprenant pas pourquoi j'avais réagit ainsi. J'ai essuyer mes larmes, enlever mon mascara qui avait tout couler le long de ma joue , et je suis partie m'assoir, à ma place, esquivant le regards des gens, avec mes yeux rougis par la douleur.

Forcément tout le monde à entendu , forcément, elle aurait pu avoir un mégaphone pour parler de ça, qu'elle l'aurais pris, pour me parler de ça ! forcément elle ça ne la touche pas . Un oncle de chéri, bien évidement, le mari de la tante trucmuch, me demande quelques minutes plus tard, pour quand été le bébé. Puis voilà la tante trucmuch' qui me dit, ne t’inquiète pas, on a mis 6 ans, mais on a réussi. Je ne répondais pas, je suis à ce moment là devenu sourde ...

J'ai eu le lendemain une conversation avec la sœur, de chéri, qui a été bien évidement au courant, de l'histoire de la veille, et m'a avouer 
"mais tu sais ... tout le village est au courant, que vous avez des problème, à ton avis à cause de qui" 
 Alors ma gentille belle sœur essais d'étouffer tout ça, quand on lui pose des questions, à notre sujet. mais tout le monde sais !
Merci la belle doch !

9 commentaires:

  1. pfiou, elle est gratinée !!!!
    Je crois que je ne lui aurais pas répondu, ou dit un truc du genre " ce n'est pas le lieu ni le moment d eparler de ça"....
    Courage!
    bises

    RépondreSupprimer
  2. non mais c'est fou! qu'elle douceur incarnée.......... tu est restée super calme! chapeau! moi, je crois que je me serai grave énervée! un peu comme chéri!
    bon courage! bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais tellement honte, que je ne savais plus quoi dire, ni quoi faire....
      bisous

      Supprimer
    2. n'est pas honte. C'est elle qui le devrait! tu es bien courageuse! bisous!

      Supprimer
  3. je passe par ici et je suis outrée. Non effectivement ne te sens pas honteuse. Ce parcours est dur, long, éprouvant, injuste mais certainement pas honteux. Mais cette attitude de banaliser ce chemin est nullissime. Bon courage et une bonne discussion s'impose... gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chéri l'as déja bien remise en place, et je pense qu'elle ne sais plus trop comment revenir vers moi, car depuis le jour là, c'est calme plat !! et c'est pas moi qui retournerai vers elle la première
      bisous

      Supprimer
  4. Oh comme je suis peinée pour toi. Que cette femme ne comprenne pas votre douleur et vous en rajoute. C'est odieux. Je te fais un gros calin ma belle, j'espère que ta peine est apaisée depuis cette date.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est gentil, depuis cette date, la peine est apaiser, mais je lui en veux toujours, et ne ferais donc pas le 1er pas vers elle ... je suis très rancunière, et si elle le savais pas, elle va le savoir ...
      Gros bisous ! et merci d'etre là

      Supprimer
  5. Et bien je crois qu'on a le même genre de belle-mère !
    Je passe par hasard sur ton blog que je ne connaissais pas encore et ton article m'interpelle !
    Ma belle mère a également fait notre "coming out" de la PMA à notre place et tout le village est au courant !
    Mais c'est quoi leur problème ? Pourquoi ce besoin de raconter notre vie intime aux autres.
    Mince nous sommes quand même capables de tenir informés les personnes qui doivent l'être !!!
    J'ai lu que la belle mère était revenue vers toi pour s'excuser. Pas la mienne. Et quand son fils lui fait la leçon, elle pleure (des larmes de crocodiles) en prétextant qu'elle est très triste pour nous...
    Je suis rancunière et ceci n'est pas près d'être digéré !!!

    En tout cas bon courage à toi pour la suite des événements et pour ton opération.
    Bises

    RépondreSupprimer