Les Pmettes, sont mamans

jeudi 28 août 2014

1er entretiens individuel, cours de préparation à l'accouchement

J'ai eu mardi matin ( oui oui je sais ... encore une fois je publie trois plombe plus tard LOL) , le 1er entretien individuel des cours de préparation à l'accouchement. En gros un entretiens, qui permet a la sage femme de nous connaitre un peu.
Une dame bien gentille, qui m'a poser tout un tas de question. Décidément quand t'es enceinte, t'as toujours le droit à un interrogatoire.
Puis on en viens au fait que ce soit un bébé issue de la PMA, conçu grâce à une FIV. Elle me demande un peu mon parcours PMA, qui m'a suivi, qui m'a opéré en novembre 2013. Et là , viens la questions qui tue ...
- " Comment vivez vous cette grossesse ? "
Alors je lui explique, que je la vie beaucoup mieux que au début. Que le début à été très difficile pour moi, que j'étais angoisser non stop, peur d'un drame, peur de tout, peur du projetage d'une vie à 3, mais que maintenant que je sens le bébé bouger, je suis beaucoup mieux dans mon corps et dans ma grossesse. Mais , oui il y a un mais , je sais que je suis enceinte, mais je ne me sens pas du tout enceinte. Es ce parce que je vais bien ?? où es ce parce que je veux avoir ma fille dans les bras avant de me dire " tu es maman " ...
Et là la gentil dame me sort le numéro d'un psy ! Gloups, je n'ai pas compris ! Pour elle j'aurais besoin de voir quelqu'un pour m'aider à me dire que je suis enceinte. Oui mais moi, je ne veux pas ! je prend le numéro, je le range, et je le ressortirais quand ma fille aura 18 ans, c'est là que j'aurais besoin d'un psy, quand elle quittera la maison familiale, pas avant !
Je pense juste que ma réaction est normal, venant d'un parcours PMA. J'ai tellement attendu, que j'ai du mal à me dire c'est bon, elle est là... Et puis c'est 9 mois de grossesses, si ils durent 9 mois, c'est aussi pour s'habituer je pense !

Nous avons, ensuite parler de la famille, comment elle réagissait face à cette grossesse ... elle a commencer en me demandant par ma mère ... Alors pourquoi cacher la vérité, je lui ai dit que ça allait mieux. Que j'avais du mettre les points sur les "I" , car au début j'avais l'impression qu'elle me volait ma grossesse. Qu'elle n'allait pas devenir grand mère, mais être la mère de mon bébé. Mais que maintenant tout aller bien !!
Et puis elle m'a demander si j'avais une soeur, et comment elle réagissait ... Alors je lui ai dit que je sentais beaucoup de jalousie envers moi, par rapport à ma grossesse, et que comme madame, veut toujours être la plus gaté, celle de qui on parle tout le temps, qu'elle a décider de mettre bébé 2 en route, dès mon accouchement ! oui c'est sur quand on décide quand on tombe enceinte, c'est tellement cool ... Bref ....
Je lui ai bien sur dit, que tout ça n'était que des broutilles, que je m'en fichais, que le principal, c'est que ma fille soit dans mon ventre, et en pleine forme !  Mais re-gloups ! Elle me reparle de ses psy ! qu'il m'aiderais à mettre des limites, et à remettre les gens à leur place... Ouais j'y penserais !

Voilà j'ai plus eu l'impression d'etre en entretien "psy" que cours de préparation à la naissance... Enfin bon ... je me suis dit, au moins, toute cette colère que j'avais, elle est sortie ! Je l'ai dit à quelqu'un , et j'avoue que ça m'a fait du bien ! Mais il est hors de questions que je me rende chez un psy, pour lui dire " je ne me sens pas enceinte, c'est grave docteur ? "
C'était pendant le parcours PMA que j'aurais eu besoin de ce soutiens.Aujourd'hui je n'en voit aucune utilité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire